Graph-Os

Graph-Os

C’est au tour de Tom de nous emmener dans son univers et de nous conter l’histoire de son meuble Graph-Os , un bureau à destination des graphistes et dessinateurs, créé en 2019 dans le cadre de son Diplôme des Métiers d’Art.

Le thème : Hybride

À l’origine de cette création, seul le mot Hybride nous a été donné pour concevoir une pièce unique de mobilier. Ce mot m’a immédiatement inspiré pas mal de choses. Pour moi, ce thème évoquait l’union de deux matériaux. Ce sujet me ramène à des histoires, des créatures fantastiques, des mondes et bien d’autres choses.

L’hybridation résonne en moi comme un doux mélange. On s’aperçoit qu’un objet, une personne, une créature ou autre peut être un Hybride. L’hybridation de deux composants, selon moi,  peuvent offrir une beauté et une harmonie.Une hybridation peut mener à une symbiose parfaite au point de ne plus distinguer les deux éléments d’origine.

Le projet

Intentions

Je voulais me détacher du côté traditionnel de mon métier. Pour cela, j’ai pensé cette réalisation comme un décor de cinéma. L’utilisateur serait ainsi plongé dans un monde totalement imaginaire. Aimant les histoires de science fiction j’ai beaucoup étudié les décors et pourquoi nous aimions ces mondes différents du nôtre . Je voulais que les personnes qui le voient se disent, « Ce n’est pas originaire de notre monde, d’où est ce que ça vient ». 

C’est lorsque j’ai créé une histoire en bande dessinée, avec l’aide de Kevin Dartevel, que j’ai pu donner ses lignes sa couleur et son contexte au meuble. 

« Dans les temps anciens éclata une guerre sans pareille entre deux civilisations, l’une humaine, l’autre extraterrestre. Ne resta de cette lutte qu’un 

paysage aux curieuses caractéristiques géologiques, fusion violente de deux univers que tout opposait, mélangeant la matière pour former un étrange ensemble de bois et de métal. »

Conception

Le plonger dans un univers, c’est bien, mais il fallait que cela reste fonctionnel pour l’utilisateur. 

Il est composé d’une grande table de travail permettant l’installation de deux écrans et d’une planche à dessins, de plusieurs étagères et de deux bras en suspension sur lesquels les travaux en cours peuvent être accrochés grâce à des aimants cachés dans les parties bois.

Le frêne est un bois local que j’affectionne particulièrement. Celui-ci est sculpté entièrement et recouvert d’une teinte. Il a fallu passer par plusieurs phases de couleurs avant d’arriver au contraste souhaité afin de laisser place à l’imaginaire. La teinte se voulait réaliste pour imiter la roche d’un autre monde. Le plateau est seulement teinté sur les côtés pour créer un ensemble harmonieux entre les différents éléments.  

Pour immerger le bureau dans son contexte, il me fallait travailler le métal, matière dont je ne connaissais rien ! 

J’ai rencontré Thomas Moulon (Ferronnier d’art à Besançon) et Romain Bresson (Sculpteur sur métal à Dampierre-sur Linotte) qui m’ont aidé dans le travail de ce matériau. Pour le métal, j’ai choisi de l’acier galvanisé qui est assez sombre ce qui contraste au mieux avec le frêne.

Pourquoi graph-os ? GRAPH pour le métier de graphiste qui m’a inspiré ce bureau et OS pour l’idée d’ossement et de vestiges liés à l’univers dans lequel je l’ai plongé. 

Oser et ne pas rester les pieds sur terre c’est bien aussi !